dimanche 29 octobre 2017

Ordre et contre-ordre

Si tu parviens à démasquer
Ce principe d'aliénation
Ordre et contre-ordre
Qui régit nos sociétés
Souvent nos relations
Et encore notre psyché 
Qui te fait t'éloigner
Toujours plus
De l'essentiel en toi.

Si tu vois cela à l’œuvre
La force, la force de rompre
Avec cette incohérence qui
Rend fou, impuissant, insensible





4 commentaires:

  1. Il en est exactement ainsi! "Ordre et contre-ordre" c'est comme un interrupteur dans le cerveau, cela le met en mode "dépendance, soumission" Et voilà les esclaves consentants, tout contents, et agressifs à l'encontre de tout ce qui parle de changement.

    RépondreSupprimer
  2. L'image de l'interrupteur est fort juste !

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires